samedi 18 juillet 2009

Toujours vivante

Wow, ça fait longtemps!

Non, non, c’est bon signe, ça veut dire que je vais particulièrement bien c’est temps-ci.

En fait, il y a 2 raisons qui peuvent faire que j’écris :

1 - J’ai besoin d’évacuer le méchant.
2 - J’ai du temps de libre.

Et bien dernièrement, j’ai ni un, ni l’autre.

Je vais très bien. Je pète le feu tellement j’ai de l’énergie.

Je crois que mes enfants ne m’ont jamais vu comme ça et ça les dérange un peu. Je suis toujours sur une patte et la dernière chose dont j’ai envie est de m’asseoir à regarder la télé (sauf pour « So you think you can dance » évidemment). Donc, pas de télé pour eux non plus.

Tellement envie de bouger que la température ne peut rien pour me contenir. Je sors quand même. Le problème c’est que les endroits à l’abri des intempéries, souvent, ça coûte des sous.

Pas grave. Comme dirait ma mère : « Je ne veux pas apporter mon argent avec moi dans ma tombe ». Et de toute façon cet argent sera pour mes enfants. Mieux vaut leur en faire profiter pendant que je suis encore vivante.

Alors les fins de semaine que je n’ai pas les enfants, je sors avec des amis ou je me paye une petite gâterie dont j’ai envie.

Les fins de semaine que j’ai les enfants, je les sors. Nous nous sommes même payés des vacances à l’extérieur cette année. Je ne crois pas avoir fait ça depuis que Matthew était bébé.

Surtout que cet été, William et Matthew sont au même camp d’été. Ils font des tonnes d’activités (Bowling, Glissage d’eau, Arbres-en-Arbres, etc.) mais le problème est que William ne lâche pas son grand frère d’une semelle. Et le pauvre Matthew n’en peut tout simplement plus. Il a beau être un garçon incroyablement patient. Il arrive qu’il ne puisse plus supporter son frère. Et là, « watch out », tout y passe!

Je m’organise donc pour trouver des activités intéressantes pour les 2 mais où, William ne dépend pas de son frère et, je sais que Matthew l’apprécie beaucoup.

J’ai donc décidé de reprendre ma vie en main. Il était temps. Ça faisait presque 6 ans que tout avait foutu le camp et que je n’avais pas réussi à reprendre le dessus.

Au début, je croyais que c’était encore une de mes petites bouffées d’espoir. Ça, ça m’est arrivée souvent. Mais après quelques jours, je retombais dans mon quotidien gris.

Mais cette fois, il y a quelque chose de différent. Je le sais. Je le sens.

J’ai fait du ménage dans ma vie, dans mon coeur et dans ma tête et je me sens réellement mieux.

J’ai une énergie nouvelle. Mais ce qu’elle a de particulier est qu’elle est naturelle.

Je ne me force pas du tout, elle est juste là, présente et c’est merveilleux.

Je souris tout le temps. Je fais plein d’exercices et les garçons en font autant.

Eux aussi, ils sont beaucoup plus heureux.

C’est évident que le fait de ne pas avoir de devoirs aide. Mais, je crois que cette espèce de folie enivrante qui m’entoure est aussi un peu contagieuse.

Il me semble que même les gens sur la rue ont de plus beaux sourires.

Il ne me manque plus que le soleil et je suis comblée. Enfin, presque…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire