vendredi 20 mars 2009

Bonne fête Boum Boum!

C’est la frénésie à la maison. Tout le monde se prépare pour la fête de mon plus jeune fils qui aura lieu demain.

En fait, sa fête est vendredi prochain mais, on le fêtera demain.

Il aura 5 ans mon « bébé ». Mosus que le temps passe vite.

Comme je l’ai fait pour mon plus vieux, je m’assure de souligner cette fête un peu spécialement. Après tout, 5 ans pour moi, c’est l’année du passage de « bébé » à enfant.

En effet, il commencera l’école cette année. Il affrontera ses premiers vrais défis.

C’est comme une nouvelle étape importante dans sa toute jeune vie.

N’empêche que c’est terminé. Je n’ai plus de « bébé ». Bientôt, comme c’est arrivé à Matthew, il se détachera un peu plus de moi. Sa vie se tournera tranquillement vers ses « chums ».

Les longs moments à le bercer et le cajoler ont déjà commencé à s’espacer. Il grandit.

Oui, il grandit mon petit homme. Mes deux amours en fait.

Un peu à chaque jour, leur personnalité se développe et fait de plus en plus surface.

Je me surprends parfois à me demander ce qu’ils décideront de faire dans la vie. Quels seront leurs passions? Quels seront les obstacles qu’ils auront à affronter?

Il me semble qu’il n’y a quelques mois seulement où je sentais William jouer au soccer dans mon ventre ou Matthew et ses fameux hoquets qu’il a encore fréquemment, huit ans plus tard.

D’ailleurs ces hoquets en ont fascinés plus qu’un.

Tellement de gens (des femmes surtout je l’avoue) avait envie de toucher mon ventre dans l’espoir d’en sentir un petit mouvement. Et bien avec Matthew il était servi. Il s’agissait d’être un peu patient. Il pouvait avoir le hoquet une bonne dizaine de fois par jour donc, généralement ma famille et amis avait la chance de voir et toucher mon ventre qui dansait au rythme des hoquets de mon fils.

Mais aujourd’hui, j’ai le sentiment de passer à une autre étape.

Malgré mon amour absolu pour mes enfants, il est complètement hors de question d’avoir un jour un autre enfant.

Et non mesdames, je ne regretterai jamais de ne pas avoir eu de fille. J’ai honnêtement toujours désiré des garçons.

Toujours est-il que la partie « bébé » de ma vie est bel et bien terminée. Et je passe à une nouvelle étape.

Bientôt, trop rapidement en fait, Matthew frappera de plein fouet la préadolescence. Suivi de près par son cadet.

Je veux donc profiter de chaque moment.

Je veux prendre le temps qu’il faut.

Je veux me créer quotidiennement de nouveaux souvenirs.

Je suis une maman. Je le resterai jusqu’à la fin de mes jours.

Alors demain c’est la fête, et William est très excité. 11 de ses petits amis ont déjà confirmé leur présence.

La maison deviendra, pour quelques heures, un vrai champ de bataille.

Mais le sourire et les yeux rayonnants de mon petit homme alors qu’il verra arriver son gâteau pendant que tous chanteront « Bonne Fête William » en vaut tellement la peine.

Bonne fête Boum Boum. Je ne t’aime pas, je t’adore!!!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire